Maison en béton cellulaire

Béton cellulaire : Quelles matières premières ?

Les matières premières nécessaires à la fabrication du béton cellulaire sont à la fois abondantes et naturelles : sable, chaux, ciment et eau.

Les matières premières - le ciment Portland, la chaux de haute qualité et le sable à haute teneur en silice broyé finement - sont d'abord dosées, ensuite soigneusement mélangées. L'eau et un agent d'expansion y sont ensuite ajoutés.

Ce mélange est alors coulé dans des moules, puis repose plusieurs heures pour acquérir une certaine dureté. Il a alors considérablement pris du volume. Ce « gâteau » est alors découpé avec de fils d’acier dans le sens de la longueur et dans celui de la largeur (dimensions des blocs). L'excédent de matériau est récupéré et entre à nouveau dans le cycle de production.

Les produits semi-finis subissent un traitement thermique en autoclave, sous une pression de 10 bars environ et à une température de 180°C environ, pendant 10 à 12 heures. C’est cette cuisson en autoclave qui confère au béton cellulaire ses propriétés mécaniques définitives.

Enfin, après avoir été palettisés et conditionnés sous housse plastique, ils sont stockés, prêts à la livraison et à la mise en œuvre. Le mode de fabrication en autoclave correspond à l’industrialisation d’un processus qui aboutit, à l’état naturel, à la création d’un minéral à la structure moléculaire analogue : la tobermorite, silicate de calcium hydraté. Le process consiste donc à imiter ce matériau existant à l’état naturel.